Syndrome de Sjögren et sécheresse oculaire. De nombreux Canadiens souffrent de sécheresse oculaire. Il y a deux causes principales de la sécheresse oculaire: la diminution de la sécrétion lacrymale et la perte de larmes due à l’évaporation qui peut entraîner des symptômes d’irritation, de flou, de granulation, de brûlure et de sécheresse.

La sécheresse oculaire est un symptôme caractéristique du syndrome de Sjögren. Cette condition est une maladie auto-immune grave qui entraîne une inflammation qui endommage les glandes salivaires, lacrymales et sécrétrices de mucus, entraînant la sécheresse des yeux et la sécheresse de la bouche. La maladie touche 1 Canadien sur 70, soit environ 430 000 personnes. 9 patients sur 10 sont des femmes. En moyenne, le syndrome de Sjögren affecte les personnes âgées de 35 à 65 ans, mais les enfants peuvent aussi en souffrir. Le Sjögren peut se produire seul (syndrome de Sjögren primaire) ou en ajout dans la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, la sclérodermie ou d’autres maladies du tissu conjonctif (syndrome de Sjögren secondaire).

Le rôle des larmes

Le film lacrymal est une structure complexe qui reçoit des molécules provenant des glandes lacrymales, des cellules gobelets sécrétrices de mucus, des cellules conjonctivales et cornéennes de la surface oculaire ainsi que des glandes de Meibomius sécrétant un lipide. Dans l’œil normal, il y a un flot régulier de larmes qui est réapprovisionné régulièrement pendant la journée avec le clignement.

Composition du film lacrymal

  1. La partie aqueuse des larmes provient des glandes lacrymales et contient des lubrifiants et des protéines qui combattent et préviennent les infections tout en maintenant la surface oculaire en bonne santé.
  2. Le mucus épaissit le film lacrymal et aide à maintenir une surface glissante de sorte que les paupières puissent facilement glisser sur la surface des yeux.
  3. Le lipide produit par les glandes de meibomius est la dernière couche du film lacrymal et permet de prévenir une évaporation anormale ou trop rapide du film lacrymal.

Maintenir un film lacrymal normal n’est pas si simple. Lorsque l’une des glandes ou des cellules qui alimentent les larmes deviennent compromises, fonctionnent mal ou ne fonctionnent plus du tout, la surface oculaire envoie des signaux de sécheresse, d’inconfort, de granulation et de brûlure au cerveau. C’est le début de la maladie des yeux secs. Dans le syndrome de Sjögren, la plupart de ces systèmes ne fonctionnent pas bien ne fonctionnent plus du tout.

Diagnostiquer l’œil sec

La sécheresse oculaire est une cause très fréquente de consultation médicale. Comme plusieurs autres maladies, aucun test ne peut à lui seul déterminer la présence et/ou l’étendue de la maladie. Cependant, les optométristes et les ophtalmologistes peuvent avoir une très bonne idée de ce qui se passe en faisant ces quelques tests:

  • Symptomes de la sécheresse oculaire

    • Il est important que votre ophtalmologue sache ce que vous ressentez dans vos yeux et vous devriez discuter de vos symptômes pendant votre examen.
  • Tests d’écoulement lacrymal

    • L’utilisation de bandes de Schirmer ou de fils rouges de phénol pour mesurer le flux de larmes sur une période de temps donnée permet d’estimer la fonction de la glande lacrymale. Dans le syndrome de Sjögren, le test de Schirmer se fait le plus souvent sans anesthésie et pendant 5 minutes. Un score inférieur ou égal à 5 mm dans au moins un œil est caractéristique de la sécheresse oculaire associée au syndrome de Sjögren. Un score inférieur à 10 mm est caractéristique de l’œil sec aqueux.
  • Stabilité des larmes

    • En utilisant un colorant à la fluorescéine dans l’œil, le professionnel de la vue peut mesurer le temps qu’il faut pour que votre film lacrymal se brise ou s’évapore. Un temps de rupture inférieur à 10 secondes est considéré comme indicatif d’un film lacrymal instable.
  • État de la surface oculaire

    • Votre ophtalmologiste utilisera des colorants sur la surface de votre œil pour déterminer le niveau de sécheresse. Le colorant fluorescéine jaune est utilisé pour observer les taches sèches sur la cornée et le rose bengale ou le colorant vert lissamine mettent en évidence les taches sèches sur la conjonctive. Le praticien notera le niveau de coloration d’un score pouvant aller jusqu’à 9. Le syndrome de Sjögren est suspecté lorsque la coloration dans au moins un œil est de 4/9 ou plus.
  • État des paupières et des glandes de meibomius

    • Vos paupières doivent être examinées pour voir si la ligne des cils est infectée ou écaillée, ce qui peut indiquer une condition appelée blépharite antérieure. Les glandes de Meibomius doivent être observées et soumises à des pressions pour observer leur facilité de sécrétion et si les sécrétions sont claires, comme elles devraient l’être, ou laiteuses.

À la fin de tout cela, votre médecin devrait être en mesure de vous dire si vous avez ou non une maladie des yeux secs, si elle est légère modérée ou sévère, et la cause la plus probable de la maladie. À ce stade, un plan de traitement devrait être mis en place.

Options de traitement de la sécheresse oculaire

Les plans de traitement varient en fonction du degré et de la complexité de la maladie des yeux secs. C’est là que votre relation avec votre praticien est si importante. La plupart des yeux secs sont chroniques et nécessitent une attention régulière. Les traitements se répartissent en 3 grandes catégories: interne, topique et environnementale.

  • Interne

    • Le corps est un système intégré et donc garder votre corps en bonne santé maximisera la santé de vos larmes. Par conséquent, ne fumez pas, mangez vos fruits et légumes, augmentez les acides gras oméga 3 dans votre alimentation, maintenez un poids normal, faites de l’exercice, dormez suffisamment et buvez beaucoup d’eau. Évitez de vous déshydrater en consommant trop de substances comme l’alcool et le café.
  • Traitements topiques

    • L’utilisation régulière de lubrifiants sur la surface oculaire est le pilier du traitement des yeux secs. Il existe de nombreux agents topiques, avec ou sans agents de conservations et qui sont utiles pour les patients atteints de sécheresse oculaire. La règle générale est que si vous utilisez des gouttes oculaires plus de 4 fois par jour, il est préférable d’utiliser une goutte non conservée. Parfois, les gels sont utiles surtout la nuit. Soyez proactif avec vos gouttes. Utilisez vos gouttes régulièrement, même si vos yeux se sentent bien. Au moment où ils brûlent ou font mal les dommages peuvent être plus difficiles à traiter. Si les gouttes ne suffisent pas, d’autres traitements peuvent aider. Votre praticien peut mettre des bouchons dans la petite ouverture des paupières appelée le puncta pour éviter que les larmes ne quittent la surface oculaire trop rapidement. De plus, ces ouvertures peuvent être cautérisées pour des résultats plus permanents. Des gouttes anti-inflammatoires telles que Restasis et des stéroïdes topiques sont parfois prescrits pour une sécheresse très sévère. Les stéroïdes ne peuvent pas être utilisés pendant de longues périodes en raison des complications qu’ils peuvent causer. Enfin, des gouttes de sérum peuvent être préparées à partir de votre sang et en prenant la partie claire du plasma et en la mélangeant avec des lubrifiants lacrymaux. Le soin de vos paupières est également important car l’inflammation de la ligne des cils ou des glandes sébacées, appelée blépharite, peut causer l’évaporation des larmes. Masser les paupières et utiliser des produits spéciaux pour bien nettoyer les paupières permet de garder les paupières propres et favoriser un bon fonctionnement des glandes. Appliquez des compresses chaudes sur vos yeux quelques fois par semaines aidera les glandes de meibomius à sécréter un meilleur lipide et permet de réduire l’inconfort et l’irritation associée à la sécheresse oculaire évaporative. L’utilisation de masques pour retenir l’humidité autour des yeux et/ou des lunettes Panoptyx peuvent grandement améliorer vos symptômes. La plupart des modèles peuvent recevoir vos verres de prescriptions.
  • Environnement

    • Ajoutez des humidificateurs partout où vous le pouvez. Humidifiez la maison et le bureau. Dans la voiture, n’utilisez que les bouches d’aération au sol pour la climatisation et le chauffage. Évitez les courants d’air. Protégez-vous du vent avec des lunettes de soleil enveloppantes ou des lunettes de protection contre l’humidité. Lorsque vous travaillez sur un ordinateur, soulevez votre chaise ou abaissez la table de façon à ce que votre regard soit tourné vers le bas car cela laisse moins de surface oculaire exposée et réduit la fatigue oculaire. CLIGNER ! Le simple fait de clignoter peut aider à reconstituer le film lacrymal et à faire sécréter les glandes de Meibomius. Parfois, les choses les plus simples sont les meilleures.

Rappelez-vous que certains médicaments systémiques peuvent causer une sécheresse accrue. Toutes vos conditions doivent être traitées de manière appropriée, mais discutez-en avec votre médecin. Il peut y avoir des médicaments alternatifs pour votre contition qui sont moins asséchants pour vos yeux.

De nombreux chercheurs travaillent dur pour en savoir plus sur le syndrome de Sjögren et la sécheresse oculaire qui y est rattachée. Plus la maladie sera mieux comprise et plus de nouveaux traitements seront disponibles. Pour l’instant sachez que vos yeux secs sont une condition sérieuse mais rarement menaçants pour la vue. Prenez soin de vos yeux avec une lubrification régulière et un mode de vie sain et consultez votre ophtalmologiste régulièrement.

Syndrome de Sjögren

Le syndrome de Sjögren (prononcé SHOW-grins) est une maladie auto-immune grave qui attaque et endommage les glandes salivaires, lacrymales et sécrétrices de mucus, entraînant la sécheresse des yeux, la sécheresse de la bouche ou le gonflement des glandes salivaires. Les symptômes caractéristiques de la maladie de Sjögren sont une maladie systémique chronique qui peut entraîner une inflammation des poumons, des reins, du système gastro-intestinal, des vaisseaux sanguins, du foie, du cerveau ou de la glande thyroïde. Pour plus d’informations, visitez www.sjogrenscanada.org

Pour en savoir plus sur le syndrome de Sjögren, veuillez contacter:

Sjögren’s Society of Canada

31 Mechanic Street, Suite 304

Paris, Ontario, N3L 1K1

1-888-558-0950

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire