La détresse psychologique causée par la sécheresse oculaire n’est pas un phénomène qu’il faut prendre à la légère puisque la souffrance de ceux qui doivent vivre avec le syndrome de l’oeil sec est physique mais églament très psychologique puisque la sécheresse oculaire affecte plusieurs aspects de la vie de la personne qui en est atteinte.

La détresse psychologique liée à la maladie des yeux secs est plus présente durant la saison froide. La période hivernale est sans contredit, la période de l’année la plus difficile pour ceux qui souffrent de séchresse oculaire. Le chauffage et l’humidité relative de l’air ambiante très basse font en sorte que les yeux sont plus sensibles.

Impact de la sécheresse oculaire sur la qualité de vie

J’ai reçu dernièrement plusieurs témoignages de personnes qui éprouvent des difficultés de composer avec leurs quotidiens tant l’inconfort oculaire ressenti par la sécheresse de leurs yeux a un impact négatif sur leurs qualités de vie.

Vous pouvez améliorer vos symptômes de la sécheresse oculaire

Sachez que votre situation n’est pas sans espoir et que vous connaîtrez des jours meilleurs. Souvent, on observe une accalmie des symptômes oculaires durant l’été. La sécheresse oculaire est un phénomène qui prend parfois des années à s’installer avant qu’elle ne devienne symptomatique. Il est donc normal que cela puisse prendre du temps avant de retrouver un confort oculaire une fois que vous avez commencé à vous en occuper. Dans mon cas, cela a pris 3 ans… Je ne suis pas guéri, j’ai des jours meilleurs que d’autres mais je suis confortable et j’applique tous les trucs quotidiennement qui m’ont été suggéré par mon médecin et que je tente de partager avec vous par l’entremise de ce site.
Si vous croyez avoir tout fait… Avoir tout essayé et que votre cas est sans issu… Détrompez-vous! De plus en plus de recherches scientifiques ont lieu sur le syndrome de l’œil sec et de nouveaux traitements sont de plus en plus accessibles aux ophtalmologistes pour traiter ce problème de santé grandissant au sein de la population. N’hésitez donc pas à consulter votre médecin, insistez sur votre inconfort oculaire afin qu’il comprenne ce que vous vivez. Si vous n’êtes pas satisfaits, alors allez consulter un autre médecin.

Anxiété et dépression lié à la sécheresse oculaire

La plupart des personnes à qui j’ai parlé sont devenus anxieuses et/ou dépressives à cause de la sécheresse des yeux. Il n’est pas évident de composer avec la douleur et l’inconfort chronique causée par ce problème de santé. C’est parce que je suis passé par là que je suis si sensible à ce problème… sinon, je n’aurais même pas conscience de l’impact de cette condition sur les gens et je m’aurais probablement contenté de vous dire: « Mets des gouttes… ça va passer !! »

Il ne s’agit pas uniquement de se mettre des larmes artificielles dans les yeux

Maintenant je sais que le traitement de la sécheresse oculaire et de la dysfonction des glandes de meibomius va bien au delà de juste se mettre des gouttes dans les yeux. Dans mon cas, les gouttes me procuraient un soulagement de tout au plus 30 secondes…

Prenez un jour à la fois

Alors voilà, ceci étant dit, prenez un jour à la fois. Ne pensez pas au fait que vous devrez vivre comme ça pour le reste de votre vie… C’est faux! Un jour vous irez mieux… Si vous imaginez les pires scénarios, vous continuerez de vous enfoncer dans votre détresse psychologique et, même si je ne suis pas médecin, je suis convaincu aujourd’hui que stress et anxiété sont intimement reliés à votre niveau d’inconfort. La panique joue en votre défaveur et vous éloigne du chemin de la « guérison ».
Je sais que ce n’est pas évident mais il faut éviter d’être négatif en pensant que votre vie est finie, que plus jamais vous ne pourrez profiter de la vie à cause de ce fichu problème. Ceci est faux! La pensée positive peut avoir un réelle impact sur l’amélioration de vos symptômes.

La Boutique des yeux secs est la preuve que vous n’êtes pas seul à avoir un problème de sécheresse oculaire.

Tout d’abord, sachez que vous n’êtes pas seul à vivre ce problème. Ce site en est la preuve.

Détresse psychologique et sécheresse oculaire

Détresse psychologique et sécheresse oculaire

Deuxièmement, en prenant un jour à la fois et en vous concentrant à faire les petites choses qui peuvent vous aider, vous verrez une différence. Essayez de vous concentrer sur les améliorations de vos symptômes lorsque vous faites les trucs (compresses, lunettes, hygiène des paupières) et dîtes-vous que vous êtes sur la bonne voie. Si vous avez une rechute, ne paniquez pas… Il est normal d’avoir des hauts et des bas et dites-vous que plein de facteurs peuvent influencer votre état de manière positive ou négative. Essayez d’identifier ces facteurs… Chaque cas est différent ! Certains de ces facteurs sont sous votre contrôle alors que d’autres pas… Vous pouvez contrôler le temps que vous passerez devant votre ordinateur et les pauses que vous prendrez pour reposer vos yeux mais vous n’avez pas de contrôle sur la qualité de l’air (humidité, poussières, etc.). Pour cette raison, je n’insisterai jamais assez sur l’importance des lunettes. Elles vous permettent de protéger vos yeux et leurs offrent un répit.

Discutez avec les autres personnes qui vivent avec les yeux secs par l’entremise de ce site

La peur et la panique peuvent réellement agir comme des accélérateurs de la maladie et contribuent au mauvais fonctionnement de votre corps. Ne vous laissez donc pas parasiter par ces craintes. Au contraire, dîtes-vous que vous irez mieux et soyez convaincu qu’avec le temps, ce sera le cas. Même si je n’y connais absolument rien dans ce domaine, je suis maintenant certains que le mental joue pour beaucoup et cela ne me surprendrait pas qu’une bonne partie de l’inconfort, bien que réelle, puisse être d’origine psychosomatique après un certains temps. Sinon, comment expliquer que parfois je me sens très bien et soudainement je pense à mes yeux ou à la sécheresse oculaire et je ressens aussitôt des symptômes de yeux secs. Je ne dis pas que les symptômes sont dans votre tête uniquement…. Je crois qu’ils existent réellement mais peuvent être définitivement amplifiés par le mental. La peur de souffrir est parfois pire que la souffrance elle-même… Et c’est cette peur qui jour après jour nous conduit à un état anxieux.
En résumé, soyez positif, dîtes vous que vous n’êtes pas seul et que vous irez en vous améliorant. Ne paniquez au moment d’une rechute. Faites ce que votre médecin vous dit et ne négligez pas l’importance des compresses chaudes, massage des paupières, hygiène des paupières, oméga 3, lunettes de protection et surtout… PRENEZ UN JOUR À LA FOIS !
3 réponses
    • Bibi
      Bibi dit :

      Soulagement après avoir lu votre récit ça me réconforte de savoir qu’on est pas seule et me donne du courage jour après jour pour positiver, réellement tout est dans la tête c certain.

      Répondre
      • Sandrine Dufour
        Sandrine Dufour dit :

        Bonjour j ai aussi je problème ,je vie avec cela depuis 2013 j ,ai eu le cancer de l l’utérus en 2013 des rayons tout les jours ,chimio toutes les semaines et curiethérapie! Ensuite encore en 2013 péritonite et occlusion opération on ma retiré 30 cm d’ intestin ,10 jrs après rebelote 2 em opération car tout à répété à l l’intérieur deuxième péritonite 15 cm d’ intestin en moins ! Une stomie pendant 2 ans , branché toutes les nuits pour être alimenté par perfusion ! J ai tout fait pour savoir ce qu il sait passez dans cette période car perte d l’équilibre,vertige,vue brouillé ,je peux pas traversé une rue seule n y trop me déplacé seule on me dit ça va revenir faut être patient j ai qd même réussi à avoir un rendez-vous à ophtalmologue et on me dit petite myopie et syndrome des yeux sec , dès que je suis stressée sait pire ,qd il pleut je vs raconte même pas la vue ,et soleil idem ! Je souhaite à personne d ‘avoir ça

        Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire