Parfois les larmes artificielles, la médication prescrite ainsi que les autres méthodes alternatives ne suffisent pas pour éliminer la douleur et l’inconfort oculaire causé par le syndrome de l’oeil sec. Dans ce cas, votre médecin pourrait vous suggérer l’occlusion des points lacrymaux.

bouchons méatiques occlusion points lacrymaux

Bouchons méatiques occlusion points lacrymaux

Occlusion des points lacrymaux

Le système d’occlusion lacrymal consiste à bloquer les petits trous nommés « punctum » qui servent au drainage des larmes. En bloquant ces petits orifices, les larmes se drainent moins rapidement. Cette procédure est rapide, indolore et totalement réversible dans le cas où le médecin utilise des bouchons méatiques pour procéder à l’occlusion.

Soulagement de la sécheresse oculaire quantitative

Ce type d’intervention peut rapidement apporter un soulagement au patients qui souffrent de sécheresse oculaire sévère, surtout pour la forme de sécheresse quantitative. C’est à dire que l’oeil ne produit pas suffisamment de larmes pour assurer un confort et une lubrification adéquate.

Méthode d’occlusion des points lacrymaux

L’occlusion du punctum peut se faire soit avec un bouchon méatique (qui peut être retiré si nécessaire sans problème) ou par cautérisation. La méthode fait par cautérisation n’est généralement pas réversible.

bouchons méatiques occlusion points lacrymaux

Bouchons méatiques occlusion points lacrymaux

Bouchons méatiques

Les bouchons méatiques sont de petits bouchons de silicone qui s’insèrent dans l’orifice du point lacrymal dans le coin intérieur de l’oeil. Cette technique consiste à réduire l’écoulement des larmes dans le nez lors des clignements puisque les trous d’écoulement des larmes sont bouchés. Lorsque ces bouchons méatiques sont insérés dans l’ouverture des points lacrymaux pour bloquer le drainage des larmes, les bouchons de silicone procurent un soulagement à long terme des symptômes de la sécheresse oculaire permettant à l’œil de conserver ses propres larmes naturelles.

Occlusion temporaire des points lacrymaux

Afin de vérifier si cette intervention pourrait vous être utile pour soulager vos symptômes de sécheresse oculaire, votre médecin pourrait vous suggérer des bouchons lacrymaux fondants qui finissent par complètement disparaître au bout de quelques jours. Durant cette période, si vos symptômes s’améliorent, votre médecin pourrait alors procéder à l’installation de bouchons méatiques de silicone permanents. Les bouchons temporaires sont en collagène et offrent un soulagement temporaire des symptômes de la kératoconjonctivite sèche. Ils servent à évaluer la pertinence de recourir à un bouchon méatique permanent.

Le professionnel de la santé décidera au moment de l’intervention s’il suffit de boucher seulement les canaux lacrymaux du bas ou bien les deux, soit les canaux lacrymaux du haut et du bas.

Le sécheresse oculaire (ou syndrome de l’œil sec) touche environ 4 millions de Français.

Sur les 4 millions de Français souffrant de sécheresse oculaire, seule une minorité présenterait une sécheresse « aqueuse » liée à une insuffisance de larmes. La très grande majorité serait en fait atteinte d’une sécheresse « évaporative » pure ou mixte due à un dysfonctionnement des glandes de Meibomius. Les bouchons méatiques sont plus souvent proposés en cas de sécheresse aqueuse.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire